You are here

Quel impact a la COVID sur les emplois d’ingénieurs en France

La pandémie de coronavirus COVID-19 a chamboulé le marché du travail en France, particulièrement durant la période de confinement. Beaucoup de professions et de métiers ont été durement touchés, tandis que d’autres ont plutôt bien tiré leur épingle du jeu. Qu’en est-il alors pour les emplois d’ingénieurs ?
mpact COVID ingénieur

Sommaire
La COVID fragilise certaines professions
Les ingénieurs avant et après la période de confinement
Les ingénieurs, un métier en tension
La mobilité des ingénieurs

La COVID fragilise certaines professions

Les restrictions législatives

Les métiers les plus pénalisés par la crise sanitaire sont ceux qui ne peuvent pas être pratiqués en distanciel et pour les lesquels le travailleur est en contact constant avec le public. C’est pourquoi, ces professions connaissent des restrictions de leur exercice, voire une interdiction totale pour certaines, ce qui a impacté durement leur trésorerie.

L’exposition à la contamination au virus.

Ce sont d’ailleurs les métiers les plus exposés à la contamination du virus puisque les personnes n’ont pas d’autres alternatives que de rencontrer leurs publics (clients, élèves, patients, etc.). Il s’agit notamment des professionnels de la santé, de l'éducation, de la propreté, de l'alimentation et de la grande distribution, ainsi que les professions régaliennes.

Les ingénieurs avant et après la période de confinement

Quant aux ingénieurs, leur travail pouvant se faire à distance dans la grande majorité des cas, ils sont peu impactés par les restrictions législatives dues à la COVID et encore moins par la contamination au virus. Néanmoins, on note une augmentation de la fatigue et du stress dus à la hyper-connectivité. Celle-ci gomme, de plus en plus, la frontière délimitant vie privée et vie professionnelle.

Selon la 31ème enquête menée par IESF auprès des anciens élèves des écoles d’ingénieurs françaises et des diplômés scientifiques (Bac+5 et plus) des universités françaises, qui a recueilli plus de 50 000 réponses sur la période de février à mi-avril 2020, les réponses des ingénieurs ont varié entre ceux qui ont rempli le questionnaire avant la COVID et ceux qui ont répondu après.

  • La crainte de perdre son emploi a augmenté de + 3 % pour les ingénieurs qui ont répondu après la crise sanitaire (avant le 17 mars 2020, 7,1% craignaient de perdre leur emploi contre 10,4%, après le 17 mars 2020) ;
  • Les perspectives d’augmentation de salaire sont plus modérées après la période de confinement.

Ces données sont, évidemment, à prendre avec modération car le niveau de chômage des ingénieurs en 2019 n’était que de 3,5% et le salaire moyen évoluait autour de 35 000 € en début de carrière à 100 000 € à la fin. Ce qui fait que 7%, seulement, des ingénieurs se disent insatisfaits de leur travail.

Les ingénieurs, un métier en tension

Toujours selon le rapport de l’IESF, 70% des ingénieurs ont participé à la transformation numérique de leurs entreprises en 2019 (+15% en deux ans). Aussi, les entreprises positionnées dans le domaine du numérique connaissent des difficultés à recruter des ingénieurs. Pour la même année, 33 963 projets de recrutement ont été difficiles pour les métiers suivants : ingénieurs et cadres d'étude, R&D en informatique, chefs de projets informatiques (chiffres de Nouvelles Vie Professionnelle). Ces métiers arrivent en 3ème position des métiers les plus en tension après les aides à domicile et les agents d’entretien. Les profils les plus recherchés concernant les ingénieurs sont les ingénieurs d'études et les chefs de projets. Le marché de l’emploi des ingénieurs reste donc un marché porteur et toujours en tension.

La mobilité des ingénieurs

Les ingénieurs sont très mobiles dans leur travail autant en interne qu’en externe. 30% d’entre eux envisagent de changer d’employeur et 9 % se déclarent en recherche active. Changer d’employeur pour un ingénieur peut s’avérer une vraie opportunité pour trouver un poste qui correspond mieux à ses aspirations en termes de missions, de salaire, de localisation, d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Mais, quelle entreprise rejoindre alors ?

OnlyEngineerJobs vous aide à trouver des réponses satisfaisantes. Le site possède la plus grande offre d’emploi d’ingénieurs dans toute la France avec près de 100 000 offres, qui regroupent tous les domaines porteurs (généraliste, développeur, réseau…) chez les grandes entreprises du secteur en passant par les startups.